Verre de Venise: Art, Technique et Secrets des Maîtres Verriers

L'art et les techniques du travail du verre antique de Venise

Les techniques de travail du verre ont des noms différents, et connaître ces noms vous aidera à comprendre les secrets du produit et le travail acharné du maître qui l'a mené à terme.

Ci-dessous vous aurez une liste de noms techniques que vous trouverez dans nos produits dans le catalogue, apprenez l'art du verre à travers les bons termes.
 
Soufflé : comme son nom l'indique, les artisans dilatent et façonnent le verre, soufflant de l'air dans un long tonneau métallique qui lui est relié, comme le veut la tradition millénaire de la verrerie.
Cette action ancienne, combinée à l'expérience et à l'habileté des maîtres verriers, transforme le verre simple en de véritables chefs-d'œuvre artistiques, uniques en leur genre.

Décors : il est choisi lors de la phase de conception de l'œuvre et peut aller d'une personnalisation du bord du verre à l'inclusion de feuilles d'or précieuses dans la transparence du verre. En pratique, ce sont les applications ajoutées à chaud par le maître à la surface de l'objet, pour le rendre unique, précieux et inimitable. 

Ballon :
 l'artisan utilise un moule en métal, avec de petites pointes en forme de pyramide à base carrée sur toute la surface interne de sa circonférence.
En soufflé, le verre comble totalement le vide et donne un effet optique particulier de relief croisé.

Pomme de pin : le maître commence par utiliser un moule métallique à la forme évocatrice, avec de petites pointes pyramidales à base carrée sur toute sa surface interne. Au soufflage, le métal exprime un effet de relief croisé sur le verre.

Battu : c'est la technique où l'habileté et l'expérience d'un artisan sont mises à l'épreuve. Caractérisé par une surface sculptée à la main, grâce à une meule, afin de faire d'innombrables petits signes apparemment irréguliers.

Main volante :cette expression désigne le mouvement agile et expert de la main du maître verrier dans le travail à chaud d'un verre précieux.

Pulegoso : on obtient une pâte mousseuse , pleine de bulles d'air irrégulières, donnée par l'union de la pâte fondue avec une substance qui provoque cette réaction. Pulegoso est plus rare en éclairage, même si, grâce à l'effet de la lumière, il permet d'obtenir des effets chromatiques remarquables.

Tiges : elles peuvent être unies ou formées de pâtes de verre de différentes couleurs, transparentes ou opaques, pour des variations infinies. L'élément en verre est dessiné et de section circulaire. Les roseaux sont généralement réunis pour être fondus et soufflés.Le résultat est un objet d'une valeur supplémentaire, en raison de l'effet final et de la difficulté d'exécution.

Incalmo : consiste en l'accouplement à chaud de deux formes soufflées le long de leur circonférence, de manière à obtenir dans le même objet la rencontre suggestive de zones différenciées et, généralement, de couleurs différentes. Ceci est considéré comme l'un des processus les plus compliqués.

Fasce : sur un corps central généralement transparent un motif de fils colorés, plus précisément appelé « Fasce », est coulé à chaud. Après les avoir soigneusement mélangés avec lui, il recouvre le tout d'une très fine couche de cristal, obtenant ainsi un dessin chromatique irrégulier et très efficace.

Gravé : il
 est réalisée avec une meule en pierre dure, avec laquelle la surface froide de l'objet presque fini est gravée, suivant le dessin de l'artiste avec une précision absolue.

Murrine : parmi les plus anciennes, elle remonte même à l'époque romaine, récupérée à Murano au début de la huitième décennie du XIXe siècle. Il consiste en l'union de tiges de verre de différentes couleurs dans un design préétabli. L'ensemble est ensuite chauffé pour former un seul tonneau, qui est précisément découpé en petits disques. Disposés dans un ordre précis, ils sont ensuite chauffés, travaillés et soufflés pour obtenir la forme finale de l'objet.

Immergé : à partir d'un verre soufflé ou massif, il permet d'obtenir plusieurs couches superposées de couleurs différentes avec un effet de couleur suggestif.Le verre attaché à un baril est immergé dans des creusets contenant du verre de différentes couleurs. Parfois, pour augmenter l'effet décoratif entre les couches de verre, le maître insère des inclusions de feuilles d'or, d'autres métaux ou avec des bulles d'air.

Rigadin : c'est une décoration obtenue en soufflant la boule de verre dans un moule, généralement en bronze, qui présente des rainures de section triangulaire. Le verre à l'intérieur du moule devient nervuré et, s'il est en plus tordu, il devient le Rigadin tordu.

7 points pour rendre la réalisation d'un travail du verre unique

1er - Conception et étude du projet

Les verriers vénitiens dessinent les modèles sur papier qui seront ensuite réalisés par les mains de nos maîtres artisans. Les designs peuvent reprendre la tradition vénitienne classique ou proposer de nouvelles idées et de nouveaux styles. La limite n'est que dans l'esprit du créateur.

2° Choix et utilisation de matériaux précieux et de qualité

Ce n'est qu'en choisissant un matériau noble à partir duquel le verre sera ensuite obtenu que l'on peut espérer créer une véritable œuvre d'art.
Les artisans préparent la pâte de verre en fusion à 1500°C et sélectionnent les poudres à colorer. C'est un moment crucial pour le succès du produit et rien ne peut être laissé au hasard.

3ème décision de la technique utilisée

La technique à utiliser pour la réalisation de notre travail a déjà été décidée dans le projet, puisque le maître devra connaître chaque étape et chaque secret pour créer le travail au mieux.

4° Façonner l'œuvre

Ce passage est le plus connu où l'expérience et les compétences de l'enseignant sont les maîtres. Typiquement à Venise, les passages qui donnent au verre les formes et les caractéristiques que nous souhaitions dans le projet sont également admirés en direct.
Un savoir-faire authentique et artisanal, conservé depuis un millénaire dans la ville de Venise et transmis de génération en génération jusqu'à nos jours.

5ème Amélioration : Coloration et Décoration

Les mains habiles des maîtres artisans perfectionnent lentement leur travail en créant à la main des motifs et des harmonies selon les finitions recherchées. Des fleurs, des feuilles, des boucles en verre « fleurissent » également dans des émaux de couleurs différentes embellissant l'œuvre finie.

6° Tempéra et Meulage

Le produit est encore chaud et est placé pendant de nombreuses heures dans la "tempera", un long four de refroidissement, jusqu'à ce que sa température ait baissé, ce qui le rend prêt pour le broyage. Dans cette dernière phase, les artisans lissent et finissent les surfaces vitrées pour achever le travail.

7. Contrôle qualité

Les derniers contrôles sont effectués pour s'assurer que tout est parfaitement en ordre, nous passons à des emballages sûrs et super résistants.
Et voilà, nous avons notre produit en verre prêt et fini.

Le Maître du Verre - L'artisan par excellence

Un maître naît du savoir de ceux qui ont travaillé le verre avant lui, ainsi l'art d'année en année, siècle après siècle, grandit, se développe et acquiert corps, volonté et technique.
Dans le monde du verre, il n'y a pas d'écoles, seulement des enseignants : les plus anciens maîtres verriers, dépositaires d'un savoir qui ne se transmet que par la parole et par les actes. Pour protéger ses secrets.
A tel point qu'à l'époque de la République de la Sérénissime les verriers étaient autorisés à jouir de privilèges et immunités hors du commun, mais obligés de ne jamais quitter la République, afin de maintenir leur savoir entre Murano et Venise.
Au fil des siècles, les maîtres ont dépassé les frontières du territoire vénitien, sans pour autant abandonner les traditions d'un métier suspendu entre sensibilité artistique et savoir-faire manuel, dont seuls ceux qui comprennent l'équilibre parfait sont destinés à devenir maîtres.

La Fornace : Lieu où le verre naît et prend forme

Ce lieu représente pour beaucoup non pas un lieu de travail mais un foyer, une fabrique de stimuli créatifs qui amènent chaque jour au sommet de soi. Le maître verrier est autant un artisan qu'un artiste et en tant qu'artiste il a besoin d'exprimer ce qu'il a à l'intérieur et il est capable de le faire à travers le verre. Le traitement de celui-ci peut être comparé à la narration d'une histoire, il a un début, une phase dans laquelle il prend forme et une fin, souvent morale. La vie quotidienne du verre demande du dévouement, de la patience et une application constante. Les maîtres commencent à travailler à l'aube, testant la résistance du verre. Les instruments sont les mêmes depuis des siècles et chaque maître a le sien.

Le plus utilisé est le canon avec lequel de l'air est soufflé dans la masse fondue insaisissable, qui est ensuite traitée rapidement avec des pinces, des tiges et des ciseaux.

Spécialistes des masters techniques

Comme écrit précédemment, le maître a avec lui un énorme bagage culturel et des connaissances et comme ce sont avant tout des êtres humains, être des experts en tout est pratiquement impossible, pour cette raison, avec beaucoup de dévouement, chaque maître aborde une technique de traitement qui l'implique le plus. . et cela l'aide à s'exprimer.

Avec le temps et le dévouement, la technique commence à faire partie de son être et lui permet de donner vie à ses œuvres telles que lustres, sculptures en verre ou sous toutes formes d'éclairage.

Les Couleurs du Verre sont le miroir de l'Âme du Maître

Il existe de nombreuses couleurs qui peuvent être utilisées dans le verre pour lui donner un corps et une âme.
Mais qu'est-ce qui détermine la couleur plutôt qu'un autre ?
La température et l'humidité externes de l'environnement, ainsi que le type de cuisson, peuvent affecter les nuances et les nuances. Le changement enrichit la variante à une seule couleur d'une unicité supplémentaire, rendant chaque œuvre encore plus exclusive.
La haute qualité est le reflet de la recherche constante de la perfection et de la passion pour l'innovation qui caractérisent chaque phase de production, dans un équilibre parfait entre artisanat manuel et créativité audacieuse, loin des modes passagères stupides.
Email Newsletter
Newsletter